Performance d’un aspirateur

Pour comparer l’efficacité d’aspiration de plusieurs aspirateurs entre eux, il faut se baser sur les caractéristiques techniques fournies (puissance, dépression, débit). Cet article vous permettra de mieux comprendre ce qui signifient les nombres donnés et de distinguer les spécifications qui sont importantes pour vous.

1. Puissance / Puissance électrique

Pour commencer, plus de puissance électrique ne veut pas dire plus d’efficacité d’aspiration ! La puissance électrique, exprimée en Watts (W), représente la consommation électrique du moteur.

Moteur d’aspirateur

Faites bien attention à ne pas choisir simplement l’aspirateur qui a la plus grande puissance électrique : une plus grande puissance ne garanti qu’une plus grande consommation électrique, et donc une facture plus importante au final. Même si la puissance d’aspiration a tendance à augmenter avec la puissance du moteur, ce n’est pas toujours le cas. Il faut donc se baser sur les autres caractéristiques, qui sont beaucoup plus pertinentes.

2. Puissance utile

Le meilleur indicateur de la puissance d’aspiration est la puissance utile. Elle est également exprimée en Watts, et représente l’énergie électrique convertie en puissance d’aspiration par le moteur de l’aspirateur. La puissance utile est toujours inférieure à la puissance électrique, la différence entre les deux étant due aux pertes d’énergie par frottement et dispersion de chaleur au sein du moteur. Les moteurs bas de gamme sont moins bien conçus, et leur rendement est moins bon : pour une même puissance électrique leur puissance d’aspiration sera plus faible. Certains fabricants sèment volontairement la confusion, et ne fournissent parfois que la puissance électrique : soyez attentifs et ne confondez pas les deux !

La puissance utile augmente avec la dépression et le débit d’air. Elle représente en quelque sorte le produit de la dépression et du débit d’air théoriques qui peuvent être atteints simultanément. Ne sortez pas vos calculatrices, en multipliant la dépression et le débit d’air fournis par le constructeur, vous trouverez plus que la puissance utile : en effet en pratique on ne peut pas atteindre la dépression maximale et le débit d’air maximal en même temps. La dépression crée par l’aspirateur est maximale quand le débit est faible, par exemple quand vous plaquez la brosse sur la moquette : l’aspirateur aspire beaucoup (et la brosse reste parfois « collée », mais peu d’air circule. Inversement, le débit maximal est atteint lorsqu’il y a peu d’obstacle, par exemple sur du carrelage. L’efficacité d’un aspirateur est une combinaison de la dépression et du débit d’air qu’il peut fournir.

La puissance utile donne donc une très bonne idée des performances d’aspiration globale d’un aspirateur.

A titre d’ordre de grandeur, la puissance utile d’un bon aspirateur avec sac doit être autour de 400 W, celle d’un aspirateur sans sac autour de 300 W. Si vous choisissez un modèle compact ou économique (puissance électrique proche de 1000 W), il est acceptable de descendre en dessous de ces valeurs (évitez de descendre en dessous de 250 W cependant).

3. Dépression

La dépression mesure la capacité de l’aspirateur à « aspirer » et à soulever la poussière. Elle s’exprime en kilo Pascal (kPa).

Lorsque le moteur de l’aspirateur est en marche, il fait diminuer la pression à l’intérieur de l’aspirateur. Comme la pression dans la pièce devient supérieure à la pression dans l’aspirateur, l’air extérieur se met à circuler à travers l’aspirateur. Pour faire simple, plus le moteur est capable de faire descendre la pression, plus la capacité d’aspiration est importante.

Les valeurs moyennes des dépressions des aspirateurs actuels sont d’environ 30-40 kPa pour les aspirateurs avec sacs, et d’environ 25 à 30 kPa pour les aspirateurs sans sacs.

Pour vous donner une idée ce que ces valeurs représentent, la pression atmosphérique est d’environ 100 kPa, et une pression de 10 kPa est grosso modo l’équivalent de 100 g/cm² (grammes par centimètres carrés). Pour un aspirateur ayant une dépression de 40 kPa (soit 400 g/cm²), si la section du tube d’aspiration est de 10 cm² et que vous plaquez votre main au bout, vous aurez donc l’équivalent de 4 kg qui tire votre main.

Pour bien nettoyer tapis et moquettes, il est important de choisir un aspirateur ayant une dépression importante : cela permet de déloger les poussières qui se nichent dans les tissus.

4. Débit d’air

Le débit d’air représente le volume d’air aspiré par seconde. Il s’exprime en L/s, ou en dm3/s : c’est la même chose.

Les valeurs moyennes des débits d’air des aspirateurs actuels sont d’environ 40 à 55 L/s pour les aspirateurs avec sacs, et d’environ 20 à 30 L/s pour les aspirateur sans sacs.

Il est préférable d’avoir un débit d’air important pour aspirer carrelages et parquets : cela permet de limiter le nombre de passages nécessaires.

En résumé :

Fiez vous en premier lieu à la puissance utile si elle est fournie, et portez une attention particulière au débit d’air si vous avez plutôt du carrelage, et à la dépression si vous avez plutôt des moquettes et tapis. La puissance électrique n’est pas une indication de la puissance d’aspiration de l’aspirateur, mais uniquement de sa consommation électrique.

Enfin, pour finir cet article, choisissez de préférence un aspirateur muni d’un variateur de puissance : cela vous permettra de faire varier la puissance d’aspiration en fonction du type de sol à nettoyer, et préservera votre porte-monnaie et vos oreilles en consommant moins et en faisant moins de bruit lorsqu’il n’est pas nécessaire d’être à pleine puissance.

Comments on this entry are closed.